Blog sexe amateur libertin de la sexy Julia

 

Blogdefolie est le blog sexe le plus coquin du net avec ses plans cul, ses contributions amateurs et webcam.

  - Julia
19829 Articles publiés
517340 Commentaires à ce jour
20826 Abonnés à la newsletter
201 Connectés au blog

Mon beau frère, ses copains et moi

► Partager

Je m’appelle Christine et j’ai 30 ans.

Mariée depuis six ans, un enfant de 4 ans. Mon mari a 31 ans et est chauffeur de bus sur une ligne internationale (France-Portugal), il n’est pas trop souvent à la maison. Il s’appelle James.

J’ai toujours aimé le sexe. Depuis l’adolescence, en fait depuis que je me suis fait dépuceler par le grand frère de ma meilleure amie. J’aime mon mari mais il faut dire qu’à ce niveau, c’est pas bien terrible.

Il y a trois ans, me sachant seule, j’ai été invité par Thierry, le frère de mon mari, et par Françoise, sa fiancée, à un barbecue chez eux. J’ai confié ma fille à mes beaux-parents et j’ai répondu présent à l’invitation. Thierry avait à l’époque 23 ans.

Nous avons pris l’apéritif et nous avons mangé. Ensuite, nous sommes rentrés pour le digestif. Nous avions déjà bu pas mal d’alcool et, après deux ou trois verres de cognac, nous racontions n’importe quoi. Thierry a dit qu’il aimerait bien baiser avec deux femmes, Françoise a répondu qu’il n’en était pas question et, quand elle m’a demandé ce que j’aimerais faire, j’ai préféré ne pas répondre. En fait, j’étais complètement saoule.

Au bout d’un moment, Françoise s’est endormie sur le canapé. Thierry l’a amenée dans leur chambre et j’ai continué à parler avec lui de tout et de rien dans un premier temps. Ensuite, nous avons parlé de sexe. Je lui ai dit que j’aimais faire l’amour avec James mais que malheureusement, quand il rentrait le week-end, il passait son temps devant la télé ou à dormir. Lui m’a dit que Françoise ne voulait que faire l’amour et que souvent il avait envie de baiser.

Un moment, j’ai remarqué une bosse dans son pantalon. Il était en train de bander, le salaud. Je me suis sentie toute chose et j’ai décidé de l’exciter un peu pour connaître sa réaction. Je me suis affalée sur le canapé et j’ai légèrement écarté les jambes. Je portais une jupe qui s’arrêtait au dessus du genou et un chemisier. Je savais qu’il voyait mes jambes. On a continué à boire un peu et surtout à discuter sexe. Pour l’exciter encore un peu, je lui ai dit que j’aimerais baiser avec plusieurs hommes à la fois.

Il devenait de moins à moins à l’aise et il se dandinait sur son cul. Je savais qu’il bandait comme un turc et moi j’étais trempée. Un moment, je lui ai demandé si je pouvais dormir un peu. Je me suis allongée sur le canapé et j’ai fait semblant de dormir. Deux ou trois minutes plus tard, j’ai senti une main sur mon épaule. J’ai pas réagi et il a mis sa main sur un de mes seins puis entre mes genoux et j’ai senti qu’il remontait tout doucement pour ne pas me réveiller. Quand sa main est arrivée près de ma chatte, j’ai un peu écarté les jambes, par instinct. Il s’est arrêté un instant, sûrement par peur de m’avoir réveillée. Ma jupe était serrée et j’ai senti qu’il la remontait.

Ensuite il m’a écarté les jambes et a commencé à me frotter. J’ai entendu qu’il disait « Oh la salope, elle mouille ». Il a écarté mon slip et a il a joué avec mon clitoris. Moi je faisais toujours semblant de dormir mais je n’ai pas pu m’empêcher de bouger et de venir devant ses caresses. J’ai joui. Il s’est arrêté et moi je pensais qu’il en avait fini.

Je me suis « réveillée » car je ne voulais pas en rester là. Il était en train de se masturber devant moi et quand j’ai ouvert les yeux, il a eu la honte de sa vie. J’étais allongée sur le canapé, la jupe relevée et les jambes écartées et lui se branlait devant moi. J’ai tout simplement dit :

- Baise-moi.

Et j’ai retiré mon slip. Je voulais qu’il me baise toute habillée. Il s’est jeté sur moi et il s’est enfoncé d’une traite, tellement j’en voulais. Il m’a baisée comme vraiment j’avais envie qu’on me baise, fort. Je sentais sa bite aller et venir en moi et j’ai joui deux ou trois fois de suite. Quand il a éjaculé dans mon vagin, j’ai serré les jambes autour de ses reins et j’ai pris mon premier vrai pied de ma vie.

Thierry est allé voir si Françoise dormait encore et quand il est revenu, il bandait encore. Il m’a dit :

- J’ai encore envie de toi.

Et j’ai répondu :

- Moi aussi, viens.

Je me suis mise à quatre pattes et il m’a prise en levrette. Tout en me baisant, il me demandait si j’aimais sa bite. Je me suis entendue répondre comme dans un rêve :

- Oui, j’aime ta bite. je suis une salope et j’aime ta bite.

Après m’avoir baisée comme un fou, il s’est retiré et m’a demandé de le finir dans ma bouche. Je l’ai sucé comme jamais j’avais sucé et il a éjaculé sur mon visage et sur mes seins.

Après je suis allée m’essuyer dans la salle de bain et j’ai remis mon slip. Quand je suis revenue, il était habillé et il m’attendait avec un verre à la main.

Nous avons ensuite discuté de nos fantasmes. Il désirait avoir une femme qui accepte tout de lui. Quand je lui ai demandé quoi, il m’a répondu « tout »…

Moi je lui ai dit que j’aimerais faire l’amour avec plusieurs hommes en même temps mais en jouant un peu avec eux avant pour les exciter.

Thierry m’a dit :

- Si tu veux, je t’arrange un coup avec des copains quand Françoise sera absente. Et tu pourras même refaire le coup de la femme qui dort parce qu’elle a trop bu…

Il avait compris que j’avais joué avec lui tout à l’heure.

Le week-end s’est passé comme les autres week-ends. Mon mari a regardé la télévision et moi je me suis occupée de notre fille. Le mardi, Thierry téléphonait chez moi et me demandait de venir chez lui le lendemain. J’ai payé une étudiante pour garder ma fille, Solange, et je suis allée chez Thierry. Je suis arrivée la première comme convenu et il m’a dit que ses copains n’allaient pas tarder à arriver et qu’ils ne savaient pas que j’étais là. Je m’étais habillée avec une jupe assez ample et un chemisier, comme souvent d’ailleurs.

Il m’a dit :

- Ne t’en fais pas, ils sont clean. Pas besoin de capote.

Une demi-heure après, quatre jeunes hommes d’une vingtaine d’années sont arrivés avec quelques bouteilles de whisky et du ricard. Ils ont eu l’air étonnés de me voir et Thierry a fait les présentations.

- Je te présente Eric, Fabrice, François et encore Eric. Je vous présente Christine ma belle-sœur. Elle s’emmerde chez elle, j’espère qu’elle ne vous dérange pas.

Nous avons commencé à prendre l’apéritif. J’ai dit que je ne tenais pas l’alcool. Tout le monde a rigolé. J’ai bu un verre de whisky et les garçons deux ou trois. Eric m’a resservi un verre que j’ai bu et encore un autre. Dix minutes plus tard, Fabrice a mis de la musique et m’a invité à danser un slow. J’ai dansé avec lui et j’ai commencé à onduler du bassin. Je sentais qu’il bandait et ça m’a encore plus excitée. Je me suis collée à lui comme une chatte et j’ai mis les bras autour de son cou. Il a caressé ma nuque avec une de ses mains et a posé l’autre sur mes fesses. Je me suis encore plus collée à lui. Il m’a embrassée et a commencé à remonter ma jupe. Je voyais tous ses copains qui n’en revenaient pas, sauf Thierry. Ensuite, il a mis ses deux mains sous ma jupe et a commencé à me peloter les fesses. J’étais trempée. J’ai mis une de mes mains entre nous et j’ai entrepris de le branler à travers son pantalon.

Les autres ne bougeaient pas.

Fabrice s’est décollé de moi et a retiré les boutons de mon chemisier. Deux minutes plus tard, j’étais en soutien gorge. Le premier Eric est venu derrière moi et il a remonté ma jupe. Il s’est collé contre mes fesses et j’ai senti qu’il bandait comme un ours. Il a mis ses mains sous ma jupe et il a déchiré mon string. J’ai regardé les 3 autres qui étaient encore assis dans les fauteuils. Ils avaient sorti leurs bites et se branlaient en nous regardant. Fabrice m’a regardé et m’a dit :

- Répète après moi « je suis une salope ».

- Je suis une salope.

- Répète « Je suis une grosse salope ».

- Oui je suis une grosse salope.

Il était comme fou. Il a dit :

- On va te baiser comme une chienne.

Je ne savais plus ce que je disais.

- Oui, je suis une chienne et vous allez me baiser comme une chienne. Je suis votre jouet.

Les trois autres sont arrivés, ils avaient retiré leurs pantalons.

François a dit :

- A genoux et suce.

Je me suis mise à genoux. J’avais cinq bites autour de moi et je les ai sucées, tout en me masturbant à travers ma jupe. L’autre Eric m’a prise par les cheveux et s’est branlé avec. Il a éjaculé dans mes cheveux et a dit à ses copains :

- Eh les mecs, faites pareil, on va lui faire un shampoing.

Les quatre autres ont rigolé mais ils ont tous joui dans mes cheveux. J’avais du sperme partout. Eric2 m’a dit :

- Fais-toi un shampoing.

Je me suis assise par terre parce que j’avais mal aux genoux et je me suis fait un shampoing avec leur sperme.

Thierry a remarqué que ma jupe était pleine de cyprine à l’endroit où je m’étais masturbée. Il a rigolé et a dit :

- Regardez comment elle mouille. Ah la salope, elle va en prendre plein la chatte.

- Pour l’instant, sers-nous à boire et masturbe-toi, a dit Fabrice.

Je suis allée dans le séjour, j’ai versé à boire et quand j’ai voulu retirer ma jupe, Eric1 m’a dit :

- Non, laisse. Enlève ton soutif mais laisse ta robe.

J’ai fait comme il voulait et je me suis masturbée comme une folle devant eux. François a dit :

- Parle-nous, dis-nous que tu es une pute.

Tout en me masturbant, je disais :

- Je suis une salope et vous allez me baiser comme une salope. Je vous veux en moi. Regardez-moi, je suis la belle sœur de Thierry… etc.

Evidemment la réaction ne s’est pas fait attendre. Les deux Eric se sont levés. Eric 1 m’a dit :

- A quatre pattes, pute, je vais te baiser.

Je me suis mise à quatre pattes et il m’a prise comme une chienne et m’a ordonné d’aboyer comme une chienne. J’ai joui comme une folle en aboyant et lui a joui dans ma chatte. A peine retiré, Thierry a pris sa place. Par contre, je ne pouvais plus aboyer ou parler parce que j’avais deux bites à sucer. Fabrice attendait sagement son tour assis dans le fauteuil. J’ai encore joui deux ou trois fois. Thierry a éjaculé dans ma chatte et les deux autres sur mon visage. Ils poussaient des grognements en me traitant de sale pute ou d’esclave. Il restait Fabrice. Il m’a dit :

- Tu as déjà eu une bite dans ton cul ?

J’ai répondu :

- Oui, mais il y a longtemps, avec des copains.

- Ton mari ne t’encule pas ?

- Non.

- Et bien, tu vas en avoir une dans ton cul.

Il est allé chercher de l’huile dans la cuisine et en a mis dans mon cul.

- Maintenant ma chérie, tu vas jouir par ton cul.

Et il a rentré sa bite dans mon cul, tout doucement. J’ai eu un peu mal au début mais au fur et à mesure qu’il me pénétrait, cela me faisait de plus en plus de bien.

Trois ou quatre minutes plus tard, j’ai senti ses couilles qui heurtaient ma chatte. J’avais de plus en plus envie de jouir et je l’ai encouragé.

- Oui, je sens tes couilles. Continue, plus fort, plus vite. Encule-moi.

J’ai eu un orgasme très violent. Peut être le plus violent de ma vie. J’ai crié comme une folle. Il s’est retiré au moment de jouir et a éjaculé sur ma jupe. J’avais du sperme partout. Dans les cheveux, sur mon visage et ma jupe était pleine de taches de sperme. Nous avons pris une douche.

Les garçons se sont habillés et Thierry m’a prêté une robe de Françoise sa fiancée. Ensuite il est parti avec les deux Eric préparer le barbecue. J’ai parlé avec Fabrice et François. Ils m’ont dit que j’étais une belle salope et que beaucoup d’hommes aimeraient avoir une femme comme moi. En mangeant, nous avons évidemment parlé sexe. Je leur ai dit que ma vie sexuelle était morne et qu’avant de connaître mon mari, j’étais une belle salope et que j’ai pensé que le mariage me calmerait.

François a dit qu’il n’avait jamais sodomisé une femme et qu’après manger j’allais avoir « sa bite dans mon cul ». Eric2 m’a dit d’aller chercher une bouteille de digestif à Ecomarché, complètement nue sous la robe de Françoise.

Elle était un peu transparente. Quand je suis arrivée au magasin j’avais l’impression que tout le monde me regardait. J’ai acheté la bouteille et quand je suis rentrée, ils m’ont fait boire un verre avec eux et un deuxième, si bien que j’étais de nouveau hyper excitée par l’alcool. Je me suis déshabillée complètement et je me suis assise entre Fabrice et Eric2. J’ai sorti leurs bites de leur pantalon et je les ai branlés. Thierry est venu entre mes jambes et il m’a sucée. Les autres continuaient à boire. J’étais tellement excitée par la succion de Thierry que j’ai commencé par perdre les pédales. J’ai gueulé que j’étais une salope, une pute, que je voulais de la bite pour manger, que je voulais me faire baiser par tous les trous en même temps, et d’autres choses encore que j’ai oublié.

Eric m’a prise par les cheveux et il s’est branlé avec ma bouche. Il a joui dans ma bouche. Je ne voulais pas avaler de sperme, je ne l’avais jamais fait auparavant, même avec mon mari. Mais j’étais tellement excitée que j’ai tout avalé. De toute façon, Eric me bloquait la tête avec ses mains.

Ensuite, j’ai presque violé François. Je me suis assise sur sa bite et j’ai joui une première fois presque tout de suite mais trop fort, comme pour m’exciter encore plus. Je me suis retirée de François et me suis mise à quatre pattes avec le cul bien en l’air. Eric2 s’est mis derrière moi et m’a pénétré d’un seul coup. Il m’a baisé comme un fou et a joui presque tout de suite. Thierry est arrivé ensuite et a pris sa place. Je criais que je voulais qu’on me viole, qu’on me prenne comme un animal. Il s’est arrêté, il s’est allongé par terre et il m’a dit que maintenant j’allais jouir comme jamais par mes deux trous en même temps. François m’a mis de l’huile dans le derrière. Je me suis empalée sur Thierry et François m’a sodomisé presque aussitôt.

C’était pas aussi facile que dans les films X et je sentais que Thierry avait quelques problèmes pour suivre le rythme de François. En tout cas, je sentais l’orgasme venir et je criais que j’en voulais plus. A un moment j’ai senti que leurs bites étaient bien au fond de moi et j’ai joui. Eux aussi. Ils sont restés en moi et je sentais qu’ils débandaient un peu. Fabrice est arrivé et je l’ai sucé. Il était tellement excité qu’il a éjaculé au bout de trente secondes sur mon visage. J’avais du sperme qui coulait de tous mes trous.

Après ça, nous nous sommes douchés et on s’est rhabillés.

Après un dernier verre, je suis rentrée chez moi où m’attendait la baby sitter. Elle a eu l’air étonnée que je garde mon manteau chez moi mais ma robe était pleine de sperme séché.

Mon mari est rentré le vendredi soir. Il m’a trouvé radieuse. Nous avons fait l’amour avec beaucoup de tendresse. J’ai pas trop joui, mais j’étais heureuse. Le samedi après midi, nous avons eu la visite de Thierry, le frère de mon mari James, avec sa fiancée Françoise. Ils passaient pour nous dire un petit coucou. J’ai blanchi quand j’ai vu Thierry, mais il a fait comme si de rien n’était. Ca m’a rassurée. A un moment, je suis allée à la cuisine servir à boire. Thierry est arrivé quelques instant après.

James et Françoise étaient entrain de discuter âprement et il leur avait dit qu’il venait m’aider à préparer l’apéritif. A peine entré, il a commencé à me peloter les seins et me mettre la main entre les fesses. Il m’a dit :

- Vite, suce-moi.

Et il a sorti sa bite de son pantalon. Je me suis mise à genoux et je l’ai sucé comme une folle. Pendant ce temps là, je me masturbais sous ma jupe. Trois minutes plus tard à peu près, j’ai reçu une décharge de sperme dans ma bouche. Je l’ai regardé droit dans les yeux et j’ai tout avalé.

Quand nous sommes retournés dans le salon, James et Françoise parlaient de politique…




A lire avant de poster votre commentaire: Vos commentaires doivent être respectueux, pas de spams, ni d'insultes. Vous pouvez adhérer (S'abonner par courrier électronique lien à la fin des commentaires) à la discussion et ainsi recevoir les réponses sur l'article que vous voulez suivre et les gens qui vous répondent.
Vous pouvez également joindre une photo à votre commentaire. Ne laissez pas votre email dans la partie commentaire mais juste dans le champs prévu à cet effet avec votre pseudo pour que les auteurs des annonces puissent vous répondre.
  • massi

    salut christine j’envie les 5 hommes qui ont coucher avec une bombe sexuel comme toi et j’aimerais conaitre se plaisire alor j’esperre avoir un contacte avec toi je le souhaite vraimant bisou bitter2@hotmail.fr

  • JEAN-MARIE

    yes moi aussi

  • Toine

    une tres belle histoire christine. c’est un tres beau fantasme que tu as réalisé.
    J’aurais plaisir a faire ta connaissance.
    muddy38@gmail.com

    Bises

  • duncan

    putain je me suis branler cette histoire m’a completement chaufer stp christine envoie moi des photos sex de toi comme ca je continurai le travail merci r_duncan1@hotmail.com

  • rikki

    Si tu aimes toujours autant le sexe on peut se rencontrer pour une petite galipette dans les près

    A+
    Bisous sous la jupe

  • herve

    ton beau frere a bien de la chance je voudrais bien etre a sa place su des filles sont comme toi appeller moi

  • Sylvain

    moi aussi je ve bien des photos.
    et même + si tu ve !
    0603316124

  • log

    Ton histoire est tres « sexe » et je reve de la meme chose avec Anne ma belle-soeur.Prendre sa bouche,sa chatte,son joli cul…au lieu de ma branler sur ses photos!!!

  • kokin52

    moi aussi j aimerais te rencontrais tu es d ou ?
    et par webcam tu voudrais pas t exciter
    mon msn om52@msn.com

  • dom9360

    je suis tomber sur une salope comme toi je peut te dire que je mesuis eclater.continnue car les mec aiment ca(mais que ce ne soit pas leur femme)bravo et biz!

  • revelle denis

    BSR ?TU FAIT ENVIE AVEC TON HISTOIRE ?MON EMAIL HIRONDELLEDUSUD@MSN.COM ?MON TEL 0676115616 ?N HESITE PAS JE SUIS DISPO BISES

  • azert

    azert789@hotmail.fr jaime beaucoup

  • Mel

    une photo !

  • DIDIER

    trop fort ton histoire viens passez quelque jour chez moi au cap d agde tu va halluciner si tu es chaude comme tu le pretends 0659717936 BIZ

  • sisou

    c est une tres belle histoire j ai bandé comme un torop en lisant cette histoire et j imagine que ça sera ma femme a la place de christine puisque j ai un fantasme de voir ma femme entrain de baiser avec un ou plusieurs hommes bien membrés puisque elle a un super cul avec des gros siens et trés belle chatte et je ne vous cache pas c est une grosse salope au lit et elle n a jamais etait satisfaite avec moi a 100 p 100 c est pour ça je cherche quelqu un qui peux la convaincre avec ma complicité sans qu elle sache que je suis au courant puisque c est péché chez nous .mais je vous s assure qu elle va accepter . aller les jeunes il faut pas perdre de temps et je peux meme envoyer a ceux qu ils veulent une photo hard de ma cochonne

  • zori

    Salut Christine, ton histoire m a vraiment excite…
    Si ca te dis on oeut se rencontrer pour passer un moment vraiment hard. Je suis un gars de 25 ans, en pleine forme, et ton histoire m a fais rever…
    N hesite pas a me contacter: akihoshina@yahoo.com

  • Anonyme

    slts christine

    ton histoire ma vraiment donner envie d’etre present a la recontre chez ton beau frére je veu bien que tu m’envoi tes photos car je crac pour te voir.
    mon mail: amichem16@yahoo.fr

  • Seigneur VADOR

    Ton mari vomirait en lisant ça, mais j’suis pas ton mari et moi j’ai qu’une envie: c’est PARTICIPER!